Uncategorized

Commander une nouvelle carte de crédit avant sa date d’expiration

commander carte

Selon certains analystes du secteur bancaire, les Français font partie des utilisateurs notoires de carte de crédit dans la zone Euro. Une tendance qui s’est surtout affirmée durant les dernières décennies. Ce constat a amené les banques et les autres organismes de prêt à mettre en place un système de renouvellement automatique, au terme de la période de validité (2 à 3 ans) de la carte. Cela dit, le titulaire est dans la possibilité de faire une demande de renouvellement anticipé. Focus sur le sujet !

De multiples raisons de faire une demande de renouvellement anticipé

Il est conseillé de commander une nouvelle carte de crédit au cours des 15 derniers jours précédant la date d’expiration. Les plus prudents feront la demande un mois avant l’échéance, afin d’éviter des désagréments liés au retard d’envoi.

Sachez toutefois qu’il est possible de faire une demande de renouvellement anticipé, en cas de carte dite « muette » ou abîmée. De surcroît, une telle opération prémunit l’utilisateur de différents dysfonctionnements occasionnés par une carte trop usagée.

La situation financière du titulaire peut également le contraindre à se contenter d’une carte associée à une formule basique. Une demande anticipée peut alors être motivée par l’évolution de cette situation. Avec une carte associée à une formule premium, on peut profiter des services pratiques comme :

 

  • Le débit immédiat,
  • Le débit différé,
  • Le cashback,
  • Le cumul d’euros dans les opérations d’achat,
  • L’extension de garantie,
  • L’utilisation à l’étranger,
  • La compatibilité avec Apple Pay,
  • La possibilité de consulter le solde du compte et d’élever les plafonds de retrait et de paiement

Enfin, l’émission d’une demande de renouvellement anticipé peut être faite pour des raisons de sécurité. À l’heure où le hacking est partout sur la toile, cette opération limite en effet les risques de fraude. Chaque carte dispose de données uniques. La procédure de renouvellement permet ainsi à l’utilisateur d’obtenir un nouveau numéro de carte, ainsi qu’un nouveau cryptogramme à trois chiffres.

Quel que soit le motif de la requête de renouvellement anticipé, l’utilisateur n’est pas tenu de l’indiquer à l’établissement bancaire. Il faut toutefois noter que l’enseigne à le droit de prélever des frais relatifs à la création de la nouvelle carte et au traitement du dossier.

Comment renouveler sa carte de crédit ?

La carte de crédit est le moyen de paiement le plus utilisé, la procédure de son renouvellement se fait assez facilement. Pour cela, il faut résilier la carte de crédit actuelle. Une opération qui se fait en agence, ou par courrier à l’adresse du conseiller bancaire, avec accusé de réception. Il est également possible de faire l’ensemble des démarches en ligne, en remplissant un simple formulaire sur le site de l’établissement prêteur. Normalement, ce dernier envoie la nouvelle carte dans un délai n’excédant pas 8 jours, à compter de la date de la demande. Notons qu’il doit rembourser une partie des cotisations annuelles de l’ancienne carte de crédit. Le calcul se fera au prorata des mois non utilisés.

Que faire à la réception de la nouvelle carte de crédit ?

Lorsque la nouvelle carte de débit a été reçue, la première chose à faire est d’apposer sa signature sur la zone prévue à cet effet. Ensuite, on active la carte en appelant le numéro vert indiqué sur l’étiquette au recto. Cette opération peut aussi être effectuée en ligne, sur son espace client (se connecter à son compte personnel sur le site de l’établissement prêteur). Elle se finalise en réalisant un premier retrait auprès d’un distributeur automatique, ce qui permet par la même occasion d’activer la fonction paiement. Enfin, il est aussi recommandé de restituer l’ancienne carte à l’agence, ou bien de la détruire pour éviter des risques liés au délai de latence (carte tombée entre de mauvaises mains, avant la résilience effective).

En conclusion, le renouvellement anticipé d’une carte de crédit peut s’avérer utile, en cas de carte abîmée ou de changement de situation financière. Le titulaire n’est d’ailleurs pas tenu de justifier sa demande. De son côté, l’organisme prêteur peut appliquer des frais de résiliation, ainsi que des frais liés au traitement du dossier, pour un total d’environ 30 euros. Un montant qui peut être revu à la hausse, en cas de demande d’un nouveau code secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.